Notre histoire

2012 - Le premier programme mondial de collecte de mégots de cigarettes!

2012 US History Photo

2012 a été de nouveau une très bonne année pour TerraCycle. Cette année est notre neuvième année consécutive de croissance. C’est aussi l’année où nous avons lancé le premier programme mondial de recyclage de l’un des déchets les plus jetés au monde : les mégots de cigarette ! Le premier programme a été lancé au Canada en Mai. Deux programmes ont suivi, l’un aux Etats-Unis et l’autre en Espagne avec Santa Fe Natural Tobacco et British American Tobacco respectivement. Les mégots de cigarette collectés sont recyclés en granules de plastique et utilisés pour des applications industrielles comme des palettes de stockage par exemple.

Continuez votre lecture

2011 - La première Brigade® est lancée en France!

Donne moi tes tongs je fais une aire de jeux

En 2011 TerraCycle a étendu ses opérations de manière significative avec le lancement de programmes en Norvège, Espagne, Allemagne, Irlande, Suisse, Danemark, Israël, Belgique, Argentine, Hollande et en France. Plus de 30 nouveaux programmes de collecte de déchets ont également été lancés au cours de la même année et le nombre d’employés est passé au dessus de la barre des 100. Enfin, grâce aux collectes de déchets, TerraCycle a versé plus de 3 millions de dollars (2,24 millions d’euros) à des associations à but non lucratif à travers le monde.

Parmi les principaux événements de 2011 pour TerraCycle on retrouve des partenariats avec Old Navy et Office Depot pour collecter respectivement les tongs usagées et les stylos vides dans les magasins des deux chaines lors de la journée de l’environnement aux Etats-Unis. Deux premières, ces événements ont remporté un franc succès et ont permis à Old Navy et TerraCycle d’offrir 4 aires de jeux fabriquées à partir de tongs recyclées à des écoles aux Etats-Unis. En France, TerraCycle a atteint les 1000 équipes de collecte participant à la Brigade des Instruments d’Ecriture en Octobre !

L’équipe de TerraCycle au Brésil a obtenu le record du monde de la plus grande sculpture faite à partir de matériel recyclé et figure maintenant dans le Livre Guinness des Records. Le Tangobo, fabriqué à partir de gourdes de jus de fruit Tang, mesurait 15,2 mètres de haut, 8.32 mètres de large et 4,25 mètres d’épaisseur. Après la cérémonie de présentation dans le Parque do Carmo en septembre, le Tangobo a été démonté et les gourdes de jus de fruit recyclées en bancs et en tables de pique-nique pour le Parque do Carmo.

Sur un plan plus virtuel, TerraCycle a lancé Trash Tycoon, le premier jeu en réseau sur le transcyclage et le recyclage de déchets difficiles à recycler. Le jeu reproduit les programmes de collecte de TerraCycle dans la vraie vie comme ceux de Kraft par exemple au sein desquels les emballages de nourriture de la marque sont collectés pour faire des sacs à dos, des sacs fourre-tout ou des bancs. Après un mois de fonctionnement, Trash Tycoon avait déjà 300,000 participants et nous sommes curieux de voir comment le fait de recycler et de transcycler dans le jeu va influencer le comportement des adultes et des enfants dans la vraie vie !

Enfin, en 2011, le fondateur et PDG de TerraCycle. Tom Szaky est présent sur la liste « Forbes Impact 30 », qui nomme les entrepreneurs dont les entreprises adressent les plus gros problèmes actuels de la planète.

2010 - Des écrans de télé à Time Square

From TV to Time Square: TerraCycle hits the Big Time

Au printemps 2010, Walmart inaugure le "TerraCycle Hot Spot", un superbe présentoir qui expose en même temps des produits de grande consommation et les produits TerraCycle faits à partir des emballages de ces produits.

À peu près à la même période, TerraCycle ouvre son premier Pop-up Shop (un magasin éphémère) à New York pendant deux mois. Vrai sanctuaire écologique au cœur de la ville, le magasin offre à la vente les objets transcyclés par TerraCycle et permet aux visiteurs de déposer leurs déchets dans des grandes poubelles afin qu'ils soient recyclés ou transcyclés.

Dès la mi-septembre, la Brigade des Sachets de Jus de Fruits atteint une étape importante : avec plus de 1 million de fonds versés à des écoles et à des associations, la Brigade a permis le recyclage ou le transcyclage de 50 millions de sachets de jus de fruits, les empêchant ainsi d'être incinérés ou envoyés en décharges.

2009 - Les "Rois des Ordures" à la rescousse de la planète

Garbage Moguls Goes International

Pour commencer ce qui va s'avérer être une grande année, TerraCycle lance deux nouvelles lignes de produits au niveau national! Target référence nos lignes de pendules, de dessous de verre et de cadres faits en 33 tours et en circuits électroniques, et Petco commence à vendre nos produits "All-Natural" pour animaux familiers!

Le programme des Brigades devient aussi beaucoup plus important avec plus de 25 nouveaux types de produits à collecter et le lancement de TerraCycle au Brésil, au Canada et au Royaume-Uni.

2008 - Le "Déchet Sponsorisé" se développe

Sponsored Waste Goes Corporate

L'idée derrière la notion de "Déchet Sponsorisé" est très simple. TerraCycle crée des partenariats avec des marques de produits de grande consommation pour organiser des programmes gratuits qui consistent à payer les consommateurs pour qu'ils aident à la collecte d'emballages non-recyclables. Ces emballages sont ensuite transcyclés en nouveaux produits respectueux de l'environnement. En janvier 2008, TerraCycle rencontre Kraft Foods, le numéro 1 de l'industrie agro-alimentaire en Amérique du nord. Dès février, la marque Capri Sun signe en tant que sponsor principal de la Brigade des Sachets de Jus de Fruits. Le programme devient alors disponible à des milliers de participants supplémentaires.

TerraCycle signe ensuite un accord avec OfficeMax, et devient ainsi son plus gros fournisseur de produits verts. Bénéficiant toujours d'un énorme support de la part des médias, TerraCycle, en partenariat avec les supermarchés Target, lance une campagne de publicité d'un type complètement nouveau : sur la couverture d'un numéro de Newsweek dédié aux questions environnementales, la publicité contient des instructions expliquant comment réutiliser le magazine pour en faire une enveloppe avec un timbre prépayé imprimé sur l'envers de la couverture. Les lecteurs de Newsweek sont invités à utiliser cette enveloppe pour renvoyer leurs sacs en plastique usagés à TerraCycle. Plus de 47 000 personnes répondent à l'appel!

Les sacs récoltés sont ensuite transcyclés pour faire des cabas : le premier cabas du monde fait à partir de sacs plastiques usagés est né. Ce cabas est vendu en exclusivité dans les magasins Target sur tout le territoire des États-Unis. Pendant ce temps, Tom fait à nouveau la couverture d'un grand magazine : Brand Packaging le nomme meilleur Innovateur marketing de l'année 2008!

Avec l'ascension de TerraCycle, notre partenariat avec Kraft Foods se renforce et d'autres marques du groupe commencent à travailler avec nous. Nabisco signe avec nous. La collaboration avec Nabisco et Capri Sun, deux des plus grosses marques consommateurs aux États-Unis, consolide notre réputation d'acteur reconnu dans le secteur des Éco-entreprises. TerraCycle communique autour du partenariat avec Kraft Foods, et le lance avec un article d'une page dans le Wall Street Journal. Le PDG et fondateur de TerraCycle, Tom Szaky signe un accord avec Penguin Books, qui publie le premier livre de Tom : Revolution in a Bottle: How TerraCycle is Redefining Green Business.

Après plusieurs années et de nombreux essais, TerraCycle réussi à vendre le pilote de son émission de télévision, "Les Rois des Ordures" Garbage Moguls. Le documentaire montre la création des produits TerraCycle depuis leur conception jusqu'à leur installation en rayon dans les supermarchés. La chaîne de National Geographic est emballée par l'idée et choisit de parler des cerfs-volants en emballages de cookies et des sacs en banderoles publicitaires en vinyle dans le premier épisode.

La même année, TerraCycle et ses partenaires recrutent plus de 10 000 participants dans leurs nouvelles Brigades. De plus, trois nouveaux types de déchets peuvent maintenant être collectés : les bouchons en liège, les sacs de Granola et des sacs de chips. Tout commence vraiment à rouler!

2007 - Un nouveau concept est né : le déchet sponsorisé

Sponsored Waste Is Born

En 2007, TerraCycle augmente sa gamme de produits (9 au total) disponibles chez Wal-Mart et Home Depot. Nous sommes tous surexcités! TerraCycle vend désormais plusieurs versions concentrées de ses engrais à base de crotte de vers de terre, un engrais pour faire démarrer les germes et un terreau biodégradable. TerraCycle propose dès lors trois variétés de son engrais (prêt à l'emploi, concentré et solide) vendues chez 2 grands détaillants nationaux. Malheureusement tous ces résultats positifs n'attirent pas que des compliments. Scotts Miracle-Gro, un géant industriel, attaque TerraCycle en justice pour publicité mensongère et copie de ses emballages.

La première réaction de Tom est de rassurer son équipe : ce procès va devenir une opportunité. Au lieu de se battre en justice de manière classique, TerraCycle lance une contre-offensive en créant le blog suedbyscotts.com. Avec un communiqué de presse et un blog pour seules armes TerraCycle parvient à attirer l'attention des médias nationaux et obtient des articles dans les plus gros quotidiens américains! Après quelques féroces offensives lancées de part et d'autre, la dispute est réglée à l'amiable.

Le coup de pub créé autour de TerraCycle grâce à cette attaque, fait grimper le nombre de participants aux Brigades des Bouteilles Usagées et il atteint les 5000 personnes (plus que nous aurions jamais pu imaginer) en l'espace de quelques mois seulement. Tom y voit le signe que désormais tout est possible. Le succès de la Brigade des Bouteilles Usagées entraîne un nouveau partenariat : en août 2007, TerraCycle lance la Brigade des Sachets de Jus de Fruits sponsorisée par Honest Tea. Le nouveau programme est conçu de manière à rémunérer des écoles en échange de leurs sachets de jus de fruits usagés, Aucune des deux entreprises ne sait vraiment si ça va marcher donc elles n'ouvrent qu'une centaine de places pour commencer. Moins de 24 heures plus tard, les 100 places sont prises!

Fort de ce nouveau succès, TerraCycle décide d'élargir encore sa gamme. Tout d'abord, l'entreprise lance le "Urban Art Pot" fabriqué à partir de déchets électroniques. Ensuite, le composteur rotatif et le tonneau citerne, tous deux faits à partir de vieux tonneaux à vin, font leur apparition dans les rayons de Sam’s Clubs et de The Home Depot.

En même temps, TerraCycle lance deux nouvelles Brigades, la Brigade des Yaourts et la Brigade des Barres Énergétiques, sponsorisées par Stonyfield Farm et par CLIF BAR. Avec les programmes de Brigades TerraCycle en plein essor, Tom a une illumination : la notion de déchet sponsorisé est née!.

2006 - La petite Startup la plus cool des États-Unis!

The Coolest Little Startup in America!

En 2006, pour la première fois, les engrais TerraCycle sont disponibles sur l'ensemble du territoire américain dans les magasins Wal-Mart et The Home Depot. Après avoir atteint un chiffre de vente de presque 500,000 dollars en 2005, TerraCycle est bien parti pour atteindre le million de dollars! Au mois de juillet Tom et TerraCycle font la couverture de Inc. Magazine, la "bible" des jeunes entrepreneurs.

Au cours de la même année, Tom est nommé meilleur PDG de moins de 30 ans aux États-Unis par un magazine national. À la fin de l'année, TerraCycle a vendu pour plus d'un million de dollars de crotte de vers liquéfiée contenue dans des bouteilles de soda usagées.

2005 - C'est parti!

Up and Running!

Une fois la question de l'usine, et des employés réglée, il ne reste plus qu'à faire des ventes. Malgré de grosses commandes au Canada, nous ne sommes encore que peu présents sur le marché américain. Wal-Mart est le premier à nous rejoindre aux États-Unis, suivi de près par The Home Depot USA. Rapidement, nos produits sont en test dans plusieurs régions ; nous sommes sur le point de devenir une marque nationale!

L'engrais TerraCycle pour tous types de plantes est un tel succès que très rapidement TerraCycle doit diversifier sa gamme et produire des engrais spécialisés. Nous développons de nouveaux produits comme par exemple l'engrais pour Violettes Africaines ou celui pour Orchidées. Entre ces nouveaux produits et des ventes en constante augmentation, TerraCycle peut enfin goûter au succès.

2004 - Sur les starting blocks

Early Years

TerraCycle est lancé pour de bon grâce à ses premières vraies commandes passées par The Home Depot et Wal-Mart au Canada. Bien que ces premières commandes ne soient pas énormes, elles sont extrêmement efficaces pour ce qui est d'attirer l'attention des grands détaillants nationaux. Et grande consommation veut aussi dire grandes commandes. TerraCycle a vite besoin d'employés, de machines, et avant tout, d'une usine. Avec les bureaux basés à Princeton et l'Eco-Complex à Bordentown, il semble logique de trouver un endroit à mi-chemin.

Trenton devient donc notre QG! Dans les années 30 Trenton comptait plus de 400 entreprises de plus de 5 employés. Il en reste à peine 40 aujourd'hui. Conscients de cette situation, nous n'en trouvons pas moins l'emplacement idéal sur l'avenue de New York dans l'ouest de Trenton. Le loyer bon marché constitue un gros avantage pour une jeune start-up comme TerraCycle et implanter une entreprise dans une ville en déclin plaît particulièrement à Tom et à ses idéaux d'entraide sociale. A peine sorti des cartons de déménagement, TerraCycle devient tout de suite l'employeur de la seconde chance pour les anciens prisonniers, ou militaires du coin. 300 personnes répondent à une petite annonce passée pour 9 postes d'ouvriers!

Très rapidement, TerraCycle fait passer le mot aux artistes locaux concernant l'usine : un vieux bâtiment plutôt moche dont les murs supporteraient très bien un peu de créativité artistique. Très vite, TerraCycle devient la Mecque des artistes de rues des alentours. Beaucoup de gens continuent de penser que les graffitis sont une sorte de rebus qui défigure un bâtiment. Ils sont prêts à payer pour les faire enlever, comme ils le feraient avec n'importe quelle sorte d'ordure! Pour les artistes, cela signifie que la société détruit leur moyen d'expression. L'usine devient donc leur page blanche et le résultat est très vite époustouflant. Les grapheurs transforment l'extérieur du bâtiment et en font un chef d'œuvre artistique vivant qui vibre et qui change au gré du temps. Aujourd'hui encore nos bâtiments sont "re-décorés" régulièrement!

2003 - Comment refuser un million de dollars et un diplôme universitaire la même année

Who Needs a Million Dollars and a College Degree?

Tom réalise qu'il passe la plupart de son temps à développer sa compagnie au lieu d'aller en cours. Il décide donc de quitter Princeton pendant un an pour se consacrer à TerraCycle à plein-temps. En avril 2003, Tom gagne le très convoité grand prix du Carrot Capital Business Plan. Le premier prix est un investissement de 1 million de dollars. Malheureusement, les investisseurs ne montrent aucun intérêt pour le respect de l'environnement mais seulement pour l'engrais en lui-même. Alors que le compte en banque TerraCycle culmine à 500 dollars, Tom prend la décision de refuser cet investissement afin de continuer à utiliser des bouteilles usagées pour vendre son engrais!

2002 - Un homme, des millions de vers de terre et des dettes énormes!

A Man, Millions of Worms and a Lot of Debt

Après s'être classé 5ème au Concours de Princeton, Tom décide de continuer sur sa lancée et de commencer à produire de l'engrais à base de crotte de vers. Il vide son compte en banque et fait chauffer sa carte de crédit pour rassembler les 20 000 $ qui lui permettront d'acheter la machine qui servira à abriter les vers et à récupérer leurs excréments. Cette machine est comme une petite maison portable pour des millions de vers de terre.

Tom passe alors le plus clair de son temps à pelleter des tonnes de restes de table en décomposition à l'arrière de la cafétéria de Princeton. Épuisé, fauché et prêt à jeter l'éponge, Tom rencontre Suman Sinha, un investisseur qui signe un chèque à l'ordre du jeune entrepreneur et devient ainsi le premier à investir dans TerraCycle. Avec l'argent de Suman, Tom peut enfin louer ses premiers bureaux au 20, rue Nassau à Princeton.

2001 - À la rencontre des vers de terre

Boy Meets Worm

Étudiant de 19 ans en première année à l'Université de Princeton, Tom part à Montréal pour les vacances d'automne. Sur place, il est hébergé par des amis qui se débarrassent de leurs restes de table en les donnant à des vers rouges dans un bac de compostage. Ils utilisent l'engrais produit pour nourrir quelques plantes intérieures et les résultats sont impressionnants! À la recherche d'un plan pour participer au Concours de nouvelles idées d'entreprises de Princeton, Tom tenait enfin son idée: utiliser les vers pour se débarrasser des déchets organiques et produire un engrais super efficace en même temps!